Venez flanez à travers les petites rues de Châtillon Coligny, celles-ci sont pleines de surprises et de découverte.
 
  • La Maison "Colette"

   C'est dans cette maison que le Dr Achille Robineau, alors médecin à Châtillon, accueillit en 1891, arrivant de St Sauveur en Puisaye, ses parents et sa demi-sooeur, Sidonie-Gabrielle (la future Colette) âgée de 18 ans. La jeune fille habitant avec ses parents au 9 rue de l'Egalité, se plaisait à accompagner le docteur pour visiter les malades. Colette se maria ç Châtillon le 15 mai 1893 avec Henri Gauthier-Villars dit Willy. Elle apprécia tant notre ville qu'elle écrivit peu avant sa mort : "Jamais je n'évoque froidement Châtillon Coligny, une belle région". Sa famille repose dans l'ancien cimetière.
(ne se visite pas)
  • L'enfer (XVI ème siècle)

   Siège de la prévôté, servait de lieu de prêche du culte protestant avant la construction du temple (1620). Cette bâtisse devint maison de ville jusqu'au transfert de la municipalité dans l'ancien collège protestant en 1810. On y percevait les redevances seigneuriales.
(ne se visite pas)
  •  Le Paradis (fin XVI ème siècle)

   Servait de lieu de perception de la dîme (impôt du clergé). Les chanoines de la collégiale y donnaient des conférences.
(ne se visite pas)
  • Le grenier à sel (XVI ème siècle)

   Il servait à entreposer le sel sur lequel l'impôt royal était prélevé. (gabelle)
(ne se visite pas)
  • La statue d'Antoine César Becquerel (1788-1878)

   Officier du génie, il participa à de nombreuses batailles pendant les guerres d'indépendance d'Espagne (1810-1912). Pionnier de l'électricité et de l'électrochimie, il fut notamment à l'origine de la pile à deux liquides, du principe photovoltaïque.
  • L'église Saint Pierre-Saint Paul

   La première partie (côté choeur), fut construite au XVI ème siècle par Gaspard 1er, père de l'Amiral, c'était la chapelle Notre-Dame. En 1552, l'Amiral décida de transférer le Chapitre collégial et la paroisse situés dans l'église de son château vers cette chapelle. Au XVII ème siècle, elle fut agrandie par l'allongement de la nef et la construction des chapelles latérales. Au fond, l'orgue dont le buffet classé date de 1801. Un tableau de Claude Vignon (enseignant à l'académie royale au XVII ème siècle) représentant la Transfiguration, orne le choeur. Une particularité : le clocher, situé sur une tour de défense, est séparé de l'église.
  • La Mairie

   Elle fut construite au début du XX ème siècle et inaugurée en 1904. Elle remplaçait l'ancienne mairie située depuis 1810 dans l'ancien collège calviniste construit en 1562par Gaspard II de Coligny sur cette même place juste à l'arrière du buste. En 1685, Elizabeth Isabelle Angélique, princesse de Mecklembourget duchesse de Châtillon l'avait acheté pour y établir des bénédictines que la révolution dispersa. Incendié par la foudre, ce bâtiment fut démoli en 1902.

 

 

 

 

×